Biens de consommation courante

Les entreprises du secteur des biens de grande consommation sont constamment soucieuses d’améliorer et d’étendre leur activité commerciale. L’internationalisation et la mondialisation jouent ici un rôle important. Les produits qui ne sont pas rentables sont abandonnés ou revendus, tandis que les produits existants reçoivent un nouveau nom, identifiable à l’international. La durée de vie des produits est de plus en plus courte.

En outre, du fait de la guerre des prix dans les supermarchés, les prix des fournisseurs sont également sous pression. Ceux-ci sont en effet soumis à une double pression, à la fois du côté des détaillants (chaînes de magasins) et des concurrents. Les caractéristiques des produits sont faciles à copier, et on ne parle quasiment plus de produits inférieurs. Les canaux de distribution existants s’enlisent, les messages dans les médias sont de plus en plus divers et diffus, tandis que les consommateurs se montrent sans cesse plus exigeants. En bref, les marques sont soumises à de fortes pressions.

De nos jours, le consommateur ne s’intéresse pas exclusivement au prix. Les recherches montrent que le client considère le prix comme étant important, mais que l’innovation et des performances distinctives le sont tout autant. Ce sont là des facteurs déterminants pour la préférence pour les marques, y compris les marques de magasin. Dans le cadre de l’innovation, les entreprises du secteur des biens de consommation courante sont de plus en plus nombreuses à s’affilier à des associations d’entreprises de la même branche.